Pose collée de parquet : quelle méthode ?

Vous avez décidé de choisir un parquet collé pour le revêtement de votre sol ? Dans le cadre de notre dossier sur la pose de parquet, voici ce que vous devez savoir sur la pose collée : comment effectuer la pose, quelles sont les différentes méthodes et pour quel parquet ?

Comment faire une pose de parquet collée ?

Elle peut s’effectuer sur différents supports, tels que sur une chape flottante, rapportée, sur du béton surfacé ou sur des panneaux contre-plaqués ou de particules. Avant de procéder à la mise en place, vérifiez l’état du sol. Celui-ci doit être sec, propre et bien plat. Un ragréage est éventuellement nécessaire pour niveler le sol. Pensez également à l'installation d’un isolant entre le sol et le parquet. Continuez en posant le premier parquet collé en le tapotant avec un maillet pour une meilleure adhérence sur la colle. Procédez de la même manière pour le reste de la pièce à revêtir. Faites cependant attention aux différentes caractéristiques de la pose collée. Vous devez choisir une colle spécifique pour chaque type de parquet. Un revêtement brut de moins de 10 mm d’épaisseur nécessite une colle vinylique en phase aqueuse, tandis que la colle à solvant convient à un revêtement brut épais de plus de 10 mm. La colle polyuréthane s’adapte à tous les types de parquet.

Les différentes méthodes de pose

Il existe différentes méthodes de pose collée. La plus courante est la celle en plein. Le principe est d’enduire le support de colle par petites surfaces d’environ 0,50 m2. Utilisez une spatule crantée pour disposer des couches de colle de 30 cm d’épaisseur. La pose collée en cordon est une autre méthode utilisant de la colle mastic polyuréthane. Pour cette technique, disposez de façon continue et perpendiculaire à la lame des cordons de colle. Espacez les cordons de 10 à 15 cm.

Pour quel type de parquet ?

La technique de la pose collée concerne les revêtements flottants, massifs, et notamment les parquets chauffants. La pose collée est préférée pour les parquets flottants, car cette technique procure plus de confort à la marche. Cette technique convient aux revêtements massifs minces de 10 à 15 mm d'épaisseur, mais aussi aux lamelles sur chant de 1 200 x 80 x 24 mm. Ces revêtements sont également compatibles avec la pose clouée.

La pose collée est cependant obligatoire pour un parquet chauffant. La mis en place d’un isolant n’est pas nécessaire dans ce cas, mais vous devez obligatoirement chauffer la pièce trois semaines avant les travaux et couper le chauffage 48 h avant. Vous pourrez remettre progressivement le chauffage une semaine après par paliers de 5°C.

Autour du même sujet

Poser du parquet flottant
Parquet : la pose clouée
La préparation du sol

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Plus d'info Accepter