Pose de parquet : la préparation du sol

Dans le cadre de notre dossier sur la pose de parquet, retrouvez les différentes étapes afin de préparer votre sol pour la pose des différents types de parquet.

Les préparatifs nécessaires

Que vous envisagiez de poser un parquet par vos propres moyens ou que vous pensiez recourir aux services d’un professionnel, sachez qu’il est important de vérifier certains points. Pour que votre projet soit mené à bien, le sol doit être propre, lisse et plan. Dans le cas contraire, il vous faudra d’abord procéder à un ragréage, une opération consistant à niveler le sol pour qu’il soit opérationnel pour la pose.

Comment préparer le sol ?

Pour préparer son sol à la pose de parquet, il faut s’assurer que ce dernier soit bien plat. Pour cela, vous pouvez observer le sol en vous mettant au ras de ce dernier, ou bien vous pouvez recourir à une règle en aluminium. En la posant sur diverses parties du sol, vous pouvez regarder la différence entre la règle et la surface. Si elle est inférieure à 7 mm, vous pouvez commencer vos travaux. Dans le cas contraire, votre sol n’est pas plan. Alors, que faire quand son sol n’est pas plan ? Une fois que vous avez relevé que votre sol n’est pas plan, vous devez procéder à un ragréage. Pour cela, il faut déposer un mortier spécial autolissant sur les surfaces inégales afin de bien les niveler.


Une fois votre sol bien plat, vous pouvez commencer à vous préparer à poser le parquet. Toutefois, que vous optiez pour un parquet flottant, cloué ou collé, il est important de vous assurer que la surface qui l’accueillera est bien préparée. Dans le cas où vous souhaitez poser votre parquet sur une surface en béton, il faudra commencer par nettoyer cette dernière. Une fois que c’est fait, posez une couche primaire d’adhérence dessus et préparez le mortier autolissant. Ensuite, versez la préparation sur le sol, étalez-la et lissez le tout. En cas de besoin, une deuxième couche de mortier peut être appliquée.

Si vous avez un sol carrelé et abimé, pensez à ragréer la surface. Pour cela, nettoyez bien cette dernière avant de poser la couche primaire d’adhérence. Il ne vous reste plus qu’à procéder de la même façon que pour un sol en béton pour terminer votre opération de ragréage.

Dans le cas où votre sol est recouvert d’un revêtement en linoléum ou en PVC, il faudra commencer par retirer manuellement ce dernier avant d’envisager de poser le parquet. Pour réussir cette opération, commencez par découper des bandes du revêtement puis arrachez-les une à une. Une fois le lino ou le PVC arraché, décapez le sol, laissez reposer puis retirez les résidus de colle. Enfin, il ne vous reste plus qu’à laver le tout.

Si vous recourez à une décolleuse lors de cette opération, découpez le revêtement par bande grâce à un cutter. Placez bien le talon de la machine sur le sol et avancez en ligne droite afin d’ôter le revêtement. Une fois ce dernier enlevé, décapez et grattez les traces de colle avant de laver le sol et de le laisser sécher. Si vous rendez compte que ce dernier est inégal, procéder à un ragréage.

Si votre sol est recouvert par une moquette, il vous suffit de l’ôter avant de procéder à la pose du parquet. Que vous procédiez manuellement ou avec une décolleuse, la méthode sera la même que pour le revêtement de sol. Une fois la moquette ôtée, n’oubliez pas de vérifier si votre sol est plat et s’il faut procéder ou non à un ragréage.

A lire aussi

Les méthodes de pose de parquet flottante
Quelle méthode pour la pose de parquet clouée ?
Méthode de pose collée de parquet

Ce site utilise des cookies pour optimiser votre expérience utilisateur.
Plus d'info Accepter